Accueil | Pourquoi un manifeste de l’ACEPP ? | Les 10 dernières années de positions et de propositions

L’Acepp se positionne et propose

Le réseau de l’Acepp a toujours eu comme objectif d’être force de propositions aussi bien auprès des partenaires financeurs que des élus, des décideurs...

Le Manifeste s’inscrit dans cette histoire mais à nous d’en écrire les pages... C’est dans cet esprit et pour nous aider que ci-dessous sont compilées quelques prises de positions, les propositions, les interpellations que l’Acepp a faites depuis 1997. Dans chaque article vous retrouverez aussi des points de repères sur l’évolution de l’Acepp. Vous pouvez aussi aller lire le texte de Solange Passaris qui reprend l’histoire de l’Acepp.

Tout n’y est pas mais c’est l’occasion justement pour les 30 ans de l’Acepp de faire cet inventaire.

Si vous souhaitez être tenu au courant des évolutions des travaux, inscrivez vous dans la newsletter


2012

Mars 2012 : L’ACEPP fait 22 propositions pour contribuer au débat sur l’accueil de la petite enfance et de la place des parents dans la société. Elle adresse au candidats à la présidentielle et aux législatives, le "Manifeste pour une nouvelle politique de l’accueil - Reconsidérons la valeur de l’enfant" qui contient les Les 22 propositions de l’Acepp.


En 2010

L’ACEPP organise une table ronde-débat au Comptoir général à Paris, le 28 mai 2010 : "Enfants, parents, professionnels malmenés, société en danger !" voir toutes les vidéos

Plusieurs sujets préoccupent l’Acepp :
- Les maisons d’assistants maternels
- La directive service
- La réforme du code de la santé publique
- Les suites du rapport Bockel

Suite…


En 2009

Dans le cadre des mesures envisagées (suite au rapport Tabarot mais aussi du rapport sur l’accueil en milieu rural mais aussi du rapport Voisin) par le gouvernement et notamment dans le cadre de la réforme du code de la santé publique engagée au début 2009, la mobilisation est importante.

L’objectif affiché de l’Acepp est de sensibiliser les élus aux dérives actuelles perçues en mettant en avant la richesse de nos projets associatifs et notamment la coopération parents professionnels, l’ouverture à tous, le respect des diversités, et l’inscription du projet dans la vie locale.

L’Acepp rappelle son attachement à « l’accueil » collectif de jeunes enfants de 0 à 3 ans, toujours plébiscité par les parents et souligne qu’il existe une différence entre « la garde » et « l’accueil ». L’Acepp s’associe au mouvement "Pas de Bébés à la consigne".

Suite…


En 2008

L’année 2008 est très mouvementée surtout dans le cadre de la parution du rapport dit "Tabarot". La même année Madame Morano annonce un plan métier.

L’Acepp rappelle son attachement à « l’accueil » collectif de jeunes enfants de 0 à 3 ans, toujours plébiscité par les parents et souligne qu’il existe une différence entre « la garde » et « l’accueil ». La mobilisation s’organise.

Suite…


En 2007

L’Acepp interroge les candidats à la Présidentielle.

Suite…


En 2006

Mobilisation autour de la mise en place du « nouveau Contrat Enfance Jeunesse de la CNAF ».

Le 13 novembre 2006 le CAS publie aussi un rapport qui trouvera échos les années suivantes.

Suite…


En 2005

Les associations en danger. 4 mesures pour le soutien des associations parentales d’accueil de jeunes enfants.

Suite…


En 2004

L’Acepp propose 26 mesures pour favoriser l’accueil des jeunes enfants sous la forme associative et parentale.

Suite…


En 2003

Deux axes de propositions

- 41 propositions dans le cadre de la conférence de la famille
- 10 propositions pour développer les "métiers Petite Enfance"

Suite…


En 2002

L’accueil collectif de jeunes enfants associatif et parental.

Quel avenir ?

Suite…


En 2001

Depuis que l’ACEPP en 1999 a lancé et promu sa plate- forme, de nombreuses avancées dans le domaine de la politique petite enfance nationale ont été acquises, d’autres restent à faire aboutir et promouvoir, certaines, enfin, ne sont guère évoquées.

L’ACEPP a témoigné sa satisfaction du contenu du décret relatif aux établissements et services d’accueil de jeunes enfants publié en août 2000 ainsi qu’aux modalités de partenariat qui ont prévalu pour sa préparation ainsi que pour le guide qui doit en accompagner la mise en application.

L’ACEPP apprécie l’accent porté par le Gouvernement lors des Conférence des Familles de 2000 et 2001 qui ont conduit à pourvoir le Fonds national d’action sociale de la CNAF de 1,5 milliards de francs pour investir dans le développement de nouvelles places d’accueil.

Suite…


En 2000

2000 a été une année riche en événements politiques, administratifs et financiers pour les structures : la sortie du décret sur les modes d’accueil paru en août, le Fonds d’investissement exceptionnel de 1,5 milliard de francs (dit de Ségolène Royal), la réforme des prestations de service de la CNAF.

L’Acepp publie aussi une plateforme

Suite…


En 1999

Les parents et les professionnels des crèches parentales et associatives en ont marre de galérer...

Suite…


En 1998

L’ACEPP, mouvement parental et éducatif, appuie les orientations proposées dans les rapports réalisés par Dominique GILLOT et Michèle ANDRE pour Martine AUBRY.

Suite…


En 1997

Le gouvernement Jospin se met en place.

Dans le cadre de son discours de politique générale Lionel JOSPIN a pris position pour une politique familiale axée sur le principe de solidarité, notamment en plaçant les allocations familiales sous conditions de ressources et en revalorisant des aides aux familles disposant de revenus modestes : l’allocation de rentrée scolaire et l’allocation logement, notamment.

L’Acepp se positionne...

Suite…


1996 - Première conférence de la Famille

Dès la loi du 25 juillet 1994, le législateur a décidé la mise en place d’une conférence annuelle de la famille réunissant autour d’une table de concertation et d’élaboration de politiques publiques familiales l’ensemble des ministères concernés et l’ensemble des partenaires économiques et sociaux.

Suite…

logo ACEPP