Accueil | 30 ans d’expériences | Le développement social local | Développement local en milieu rural à l’ACEPP

Développement local en milieu rural à l’ACEPP

L’ACEPP, association nationale, regroupe huit cents initiatives collectives de parents en milieu rural et urbain. Une trentaine d’antennes départementales et/ou régionales animent en proximité ces collectifs et mettent en place des actions propres à leur territoire (formation, recherches-actions, mutualisation, développement local…).

par Françoise Brochet, déléguée développement rural Acepp

Contexte et problématique du territoire

Les premières crèches parentales ont émergées dans les années 1970-1980 avec des parents de milieu urbain. Dès les années 1980, de nombreuses initiatives de parents voient le jour en milieu rural pour inviter, créer des services à l’enfance. Il ne s’agit pas d’un modèle qui s’appliquerait partout uniformément mais de solutions qui conjuguent particularités locales et règles d’une société plus large. En milieu rural, ces projets sont plus particulièrement ancrés dans l’environnement local, en alliance avec les autres projets du territoire et répondent à des besoins plus étendus que le simple accueil des enfants de 0-3 ans.

JPEG - 46.5 ko
La fête de la Petite enfance - Charentes

Pour l’ACEPP, l’accueil et la garde des enfants ne se réduit pas à un besoin ponctuel auquel il suffit de répondre en terme gestionnaire et fonctionnel mais, bien plus, comme une occasion de se rencontrer, d’exercer une responsabilité collective et d’inventer ensemble la manière d’y satisfaire. La crèche parentale est un processus, une construction d’un univers commun, sans cesse à redéfinir entre ses membres et épanouissant aussi bien pour les enfants que pour les adultes concernés et susceptibles de déboucher sur d’autres projets partagés.

JPEG - 27.7 ko
Le Balladou - Rhône

C’est dans cette logique d’ouverture que l’ACEPP, avec le soutien de plusieurs partenaires nationaux, imagine d’élargir cette démarche autour de la petite enfance à d’autres centres d’intérêt par des opérations de développement local afin d’accompagner les habitants à initier des projets, des dynamiques pour penser l’avenir de leur territoire.

Des actions de développement sont mises en place, depuis 1991, dans des territoires ruraux plus particulièrement dépourvus de services, en dévitalisation économique ou sociale et en déstructuration culturelle.

Activité et dimension du projet

Dans un premier temps, les équipes rurales de l’ACEPP investissent ces territoires à la demande de partenaires locaux puis, conjointement avec des équipes locales (une association départementale ou une structure parentale) préparent la phase de démarrage de l’action de développement.

JPEG - 58.3 ko
Les Jardins oubliés - Hautes-Pyrénées

L’ACEPP, pour ce faire, anime une coordination, des rencontres thématiques, des formations pour les responsables locaux de programmes de développement et les assiste dans leur collaboration avec les institutions et dans leur intervention locale. Elle collabore avec le laboratoire d’Ethnologie des mondes contemporains de l’Université Paris VII afin d’acquérir des notions d’ethnologie notamment autour de la compréhension culturelle des territoires et de la posture de l’intervenant.

Pendant dix ans, l’ACEPP a obtenu des fonds pour mener des opérations de développement durant cinq à six ans sur des territoires ruraux ; ainsi deux programmes successifs ont vu le jour. Aujourd’hui cette démarche s’est essaimée au sein des équipes locales et de nombreuses autres actions de développement local dans les territoires ruraux se mènent sur la durée.

Valeurs et objectifs

Cette démarche de développement local est sous-tendue par plusieurs objectifs :

-  Favoriser la revitalisation des territoires ruraux en s’appuyant sur les ressources et les potentialités locales et en aidant à se recréer des espaces d’inventivité, de créativité.

JPEG - 24.8 ko
Rencontre autour du jeu - Hautes-Alpes

-  Susciter l’essor d’initiatives de proximité portées par les habitants (crèches parentales, relais assistantes maternelles, ateliers d’éveil, ludothèques, lieux ressources pour femmes, pour les jeunes, services itinérants, lieux parents-enfants…) en permettant :

    • Une amélioration du cadre de vie des familles,
    • L’émergence de dynamiques locales et d’emplois portés par les habitants,
    • La prise de responsabilité des parents dans un territoire,
    • La constitution de lien social et de transmissions intrafamiliales,
    • L’instauration d’une dynamique de réseau.
JPEG - 34.8 ko
Kangourêve - Cher

-  Accompagner la mise en réseau de ces initiatives, au sein du territoire et à l’extérieur en France afin de permettre des échanges à tous les niveaux et une communication de chacun vers l’extérieur, source de valorisation et de renforcement.

Démarche et déroulement

Après une période d’identification des territoires choisis en fonction de caractéristiques territoriales (carence en services aux familles, dévitalisation, perte de population, recomposition sociale rapide…), d’une volonté partenariale et de ressources humaines locales (futurs développeurs), les programmes de développement se déroulent sur cinq à six années :

- Une année de compréhension globale du territoire (ethnographique, géopolitique…) et de mise en synergie des acteurs et des partenaires : il s’agit d’aller à la rencontre des habitants afin d’identifier ou de les aider à formuler leurs attentes et leurs projets, de s’appuyer sur les atouts, les potentialités et non sur les manques, de comprendre les formes de vie organisées localement, les blessures mais aussi les ressources et les réussites ;

- Trois à quatre années d’accompagnement de projets portés par les habitants en les associant à l’idée d’un possible et non d’un dépérissement, d’une réalisation et d’une invention de soi en proposant des occasions de rencontre, de partage, un cadre et des valeurs de vie pour construire quelque chose ensemble ;

- Une année d’appui à l’autonomisation et la pérennisation des projets, de mise en réseau des initiatives avec d’autres initiatives hors du territoire et d’évaluation.

Ces programmes de développement requièrent une démarche spécifique adaptée à chaque contexte, prenant particulièrement en compte les cultures locales et s’appuyant sur la participation des habitants.

À partir de cette démarche plus classique initiée grâce à des moyens dévolus par l’État les dix premières années, les actions de développement ont pris, par la suite, différentes formes qui permettent d’être accompagnées sur le long terme (animations itinérantes, actions inscrites dans des projets de territoires à long terme, accompagnement-formation aux initiatives locales…).

JPEG - 41.2 ko
Mini-camp dans les Baronnies

Partenaires

Le ministère des Affaires Sociales, le ministère de l’Agriculture, la DATAR, la CNAF -Caisse nationale des Allocations familiales, la MSA –Mutualité sociale agricole au niveau national et les élus locaux et administrations décentralisées au niveau local. L’Europe (FSE, PIC NOW, PIC Equal, Leader….). De nombreux réseaux nationaux et locaux dans les champs du développement local, de l’économie sociale, de l’éducation populaire, de l’action sociale et de la famille.

Éléments-clés

Compréhension culturelle locale ; Participation dynamique et collective d’habitants ; Mise en réseau des initiatives ; Coopération transversale

Retour à la page précédente
logo ACEPP